Les news de l'Agence 1482
Podcast Openbar.fm

Hors de question de rater le prochain épisode Openbar.fm !

Laissez-nous votre prénom et votre adresse mail pour recevoir une notification à chaque fois qu’un nouvel épisode paraît. 

délégation | 6 min de lecture

Le coaching d’équipe, un secret pour Être un bon manager !

Pourquoi être un bon manager d'une équipe délocalisée, ce n’est plus se contenter de s’entretenir avec les collaborateurs et de les envoyer en formation ? Pourquoi être un bon manager à distance, c’est également coacher son équipe à distance ?

 

Autant de questions auxquelles vous trouverez ci-dessous des réponses !

 

Pour être un bon manager, s’entretenir avec les collaborateurs et les envoyer en formation ne suffit pas

Il ne vous suffira pas :

 

  1. De mener des entretiens annuels avec chacun d’entre eux,
  2. De détecter les points sur lesquels ils ont besoin de s’améliorer,
  3. Puis de les envoyer en formation.

 

Certes, toutes ces démarches sont et restent les bienvenues. Mais elles demeuraient déjà insuffisantes pour pousser une équipe classique à produire d’excellents résultats ; et cette insuffisance s’accroît quand il s’agit de manager efficacement une équipe à distance.

 

Ces démarches s’avèrent insuffisantes car l’être humain est complexe ; et il ne suffit pas de lui montrer comment accomplir une tâche pour espérer qu’il l’accomplisse bien !

 

À titre d’exemples, voici quelques éléments qui peuvent facilement l’en empêcher : son humeur du jour, ses convictions profondes, sa personnalité, sa motivation, son niveau de satisfaction envers son employeur, l’opinion qu’il a de ce dernier, etc.

 

Et tous ces éléments se trouvent aggravés lorsqu’il s’agit d’une équipe qui ne travaille pas dans les mêmes locaux que vous. Vous n’êtes pas là pour leur mettre la pression, leur imprimer un rythme de travail, vous assurer qu’ils sont vraiment en train de travailler et qu’ils font le boulot, etc.

En général, le seul moment où vous savez s’ils ont travaillé ou pas, c’est lorsque les deadline du projet sont là. Vous vous retrouvez alors devant le fait accompli la plupart du temps.

 

Voilà pourquoi réussir le management d'une d’équipe délocalisée, c’est également en être le coach.

 

Être un bon manager d’équipe, c’est être également le coach de son équipe

Un bon manager d’équipe en est également le coach. Cela lui permet d’être beaucoup plus près des membres de ladite équipe et de veiller à ce qu’ils produisent du résultat.

 

Lorsque l’on est coach de son équipe, on comprend mieux les défis que ses membres ont à relever ; on cerne mieux leurs préoccupations ; on sait davantage les aider qu’il s’agisse de les booster psychologiquement ou de leur fournir les moyens matériels ; on voit les signes avant-coureurs d’une contre-performance ; et on peut l’empêcher de survenir ; on comprend davantage quoi faire pour booster les performances de son équipe à distance.

 

 

Mais si c’est déjà un véritable challenge de coacher une équipe classique, comment le manager peut réussir à coacher une équipe à distance ?

 

 

Mais comment le Manager peut-il réussir le coaching d'une équipe?

 

  1. 1ère règle pour être un bon manager-coach à disatnce : envoyer en formation, mais faire également de l’entraînement à la tâche
  2. 2ème règle pour être un bon manager-coach à distance : convenir des objectifs à atteindre
  3. 3ème règle pour être un bon manager-coach à distance : fournir les moyens
  4. 4ème règle pour être un bon manager-coach à distance : responsabiliser le coaché
  5. 5ème règle pour être un bon manager-coach à distance : mettre en place un système de contrôle-aide
  6. 6ème règle pour être un bon manager-coach à distance : dire quand ça va bien et apprendre au coaché à capitaliser là-dessus !
  7. 7ème règle pour être un bon manager-coach à distance : dire quand ça va mal et proposer des pistes d’amélioration

Un bon manager-coach d’équipe ne se contente pas d’envoyer en formation. Il veille également à faire faire de l’entraînement à la tâche.

 

Autrement dit, il montre à son coaché comment faire le boulot en … le faisant lui-même ou en trouvant quelqu’un de compétent pour le faire. Puis, il donne l’occasion à l’employé de s’y essayer lui-même. Enfin, par des tests, il s’assure que le coaché a compris de façon pratique comment exécuter la tâche.

 

Être un bon manager-coach d’équipe, c’est ne pas hésiter à se déplacer (si ce n’est pas mission impossible) vers le coaché pour lui faire faire de l’entraînement à la tâche.

 

Mais dans le cas où ce ne serait pas possible, le bon manager peut se servir d’outils modernes tels que les visio-conférences ou encore les vidéos-tutoriels.

 

 

Être un bon manager-coach d’équipe, c’est également convenir avec les membres de son équipe à distance des objectifs à atteindre.

 

En effet, le fait de fixer de commun accord les objectifs à atteindre (plutôt que de les imposer) va pousser les membres de l’équipe à s’impliquer davantage dans leur concrétisation.

 

 

À ce stade-ci, être un bon manager d’équipe, c’est lui fournir les moyens (matériels, financiers, etc) dont elle a besoin pour réaliser de bonnes performances.

Par moyens matériels, comprenez logiciels, outils collaboratifs, etc.

 

 

Être un bon manager d’une équipe délocalisée, c’est en responsabiliser les membres par rapport aux tâches que chacun doit accomplir.

 

Toutes choses égales par ailleurs, les responsabiliser, c’est les rendre libres des méthodes à utiliser pour parvenir à leurs fins. Mais c’est les rendre comptables des résultats ; et c’est clarifier avec eux – dès le départ- les conséquences liées à un bon résultat et celles liées à un mauvais.

 

Supposons que vous imposez une méthode de téléprospection à des commerciaux qui travaillent à distance pour vous. Mais s’ils tombent face à des clients qui ont une façon différente de réagir, que font-ils ? S’ils tombent face à des clients qui ont des objections auxquelles vous n’avez jamais pensé, que font-ils ?

 

Ils vous rendront tout simplement responsables de leurs mauvais résultats et attendront que vous trouviez une solution à ce problème.

 

En leur imposant votre méthode, vous empêchez vos collaborateurs d’innover, de se montrer créatifs, et de produire un résultat au-delà de vos attentes.

Bien sûr, vous pouvez leur suggérer des méthodes. Mais être un bon manager-coach de son équipe, c’est se montrer clair sur le fait que cette méthode n’est qu’une suggestion. Par conséquent, le coaché demeure comptable des résultats.

 

Par ailleurs, vous veillerez à définir les règles et limites à ne pas dépasser dans l’expression de cette liberté dans le choix des méthodes. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, vous pouvez dire à vos téléprospecteurs : « Vous avez toute largesse sur la méthode de téléprospection. Mais vous n’avez pas le droit de mentir aux clients ».

 

 

Chaque membre de votre équipe est comptable de ses résultats. Mais n’oubliez pas : vous, vous êtes comptable des résultats de tout le monde.

Voilà pourquoi il vous faut mettre en place un système de contrôle-aide !

 

Un système de contrôle-aide n’est pas là pour jeter la pierre à un membre de votre équipe.

 

Si vous voulez être un bon manager d’équipe, votre système de contrôle-aide est justement là pour l’aider à obtenir du résultat.

 

Ce système de contrôle-aide devrait comporter tout au moins trois éléments :

  1. Vous avez des réunions et dates d’évaluation qui se trouvent à une bonne distance des deadline du projet.
  2. Vous gardez votre bureau "virtuel" ouvert à toutes les demandes des membres de votre équipe.
  3. Votre aide consiste plus à suggérer des solutions destinées à rendre autonomes les membres de votre équipe plutôt que d’attendre constamment des solutions de vous.

 

Ainsi, vous pourrez voir venir les problèmes et rectifier rapidement le tir.

 

Garder votre bureau "virtuel" ouvert, c’est en fait garder votre porte ouverte : les membres de votre équipe peuvent vous contacter pour n’importe quelle préoccupation (quelle qu’en soit la nature) qui freine l’exécution de leurs tâches !

 

Ainsi, si quelqu’un a un problème de démotivation ou un problème personnel qui l’empêche de progresser, il pourra vous contacter dans le but de se faire coacher.

 

Bien sûr, à certains moments, votre aide consistera à apporter ces solutions. Exemple de l’achat d’un outil numérique facilitant la communication et faisant progresser plus rapidement le projet !

 

Être un bon manager-coach d’équipe, c’est également dire quand le coaché a réalisé de bonnes performances. C’est le féliciter, le complimenter ; et c’est lui suggérer de capitaliser les méthodes qui l’ont conduit à de tels résultats.

 

Enfin, être un bon manager-coach d’équipe, c’est ne pas se taire quand ça va mal. C’est dire au membre de votre équipe ce qu’il a mal fait. Mais c’est le lui dire sans se montrer blessant ; et c’est surtout examiner avec lui des pistes de solution.

C’est en cela que vous jouerez votre rôle de coach.

 

Voilà, avez-vous des questions, des préoccupations sur comment être un bon manager-coach? Si oui, partagez-les avec nous dans les commentaires ci-dessous !

 

Connectez vous à la Conférence en Ligne : Le levier puissant d'une équipe à distance ! 

Rechercher dans nos articles

    Faites-nous savoir ce que vous avez pensé de cet article!

    Déposez vos commentaires constructifs ci-dessous 

    Articles Similaires:

    Télétravail pendant la crise sanitaire : comment s...

    4 stratégies pour améliorer la résilience de l'ent...

    Télétravail : la routine du bureau est importante ...