Des idées en action pour votre business.

Amazon et l'automatisation des tâches

 

Depuis plusieurs années, Amazon a mis sur pied le processus d’automatisation de ses entrepôts. Ceci afin de gagner en productivité et pouvoir gérer le flux de commandes en ligne qui ne cesse de progresser. Ce procédé a fait appel à la robotisation à telle enseigne que l’on se pose désormais la question de savoir si les salariés des différents centres logistiques d’Amazon vont bientôt être remplacés par des robots ? Vu l’ampleur des actions menées par la firme de Jeff Bezos environ 14% des 185 centres logistiques sont en partie robotisés. Il convient dès lors de ressortir les raisons d’automatisation chez Amazon.


Amazon et la délégation des services

Pour ajouter un plus à la qualité du service rendu à son aimable clientèle, Amazon entreprise a trouvé bénéfique d’intégrer les innovations technologiques. C’est à ce titre que cette firme s’est tournée vers le système de travail qui est la délégation à travers la robotisation de certains postes de travail.

L’évolution de la robotisation s’est faite progressivement. On est passé des chariots automatisés chargés de transporter les produits jusqu’aux employés qui préparaient les colis aux robots qui devaient opérer une phase de tri et de mise en boîte baptisée « picking ».


Alors, parler d’Amazon et la délégation des services revient à adopter une meilleure forme de travail selon le point de vue des dirigeants de l’entreprise. Dans la même lancée, l’un des projets de recherche du géant américain Amazon impliquerait la création d’un robot capable d’identifier de manière visuelle les marchandises arrivant sur le tapis roulant, de les saisir via les systèmes de succion aux bouts des bras par la ensuite les entreposer sur l’établi.

Le recours d’Amazon entreprise à l’automatisation n’a guère pour finalité de faire remplacer les humains par les robots. Vous conviendrez avec nous qu’une entreprise ne peut pas fonctionner uniquement qu’avec les automates comme employés. L’assistance humaine au sein des entrepôts demeure indispensable pour un travail efficace. De ce fait, il s’agit pour les dirigeants de faire aider leurs employés au but d’avoir un meilleur rendement.

En effet, le site amazon affirme avoir embauché plus de 300 000 personnes dans le monde depuis qu’il a commencé à utiliser des robots dans ses entrepôts il y a de cela six ans, rapporte le journal The Information. Bien que ces recrutements aient diminué au regard de l’augmentation du volume de ventes. Le géant américain a pour vision de réorganiser le système de travail. Ainsi, il entend faire valoir les sur heures de délégation des taches par les robots pour mieux exploiter son potentiel humain.

 

Les limites de la robotisation

L’emploi des robots par Amazon a révélé quelques limites de ceux-ci. En effet, les robots de picking sont encore loin de pouvoir effectuer correctement les tâches qui leur sont confiées. Les articles actuellement saisis et triés par les personnes physiques sont de formes, taille et poids bien trop différentes pour être facilement appréhender par les robots présents sur le marché.

Par ailleurs, Le picking nécessite également de pouvoir identifier et localiser avec une grande précision les produits à choisir parmi un large éventail d’objets. Or, certains produits comme les bouteilles d’eau seraient pour ces robots encore difficiles à visualiser.

En outre, le robot ne serait pas non plus aussi performant que l’être humain pour repérer des défauts de fabrications sur les produits destinés pour envois, ce qui pourrait causer l’insatisfaction de la clientèle voire d’énormes pertes. Au regard de ces limites, la firme Amazon au travers de son programme “Amazon Researchawards” continue d’investir dans la recherche. Tel est aussi le cas de JD.com qui a dit vouloir organiser en décembre un concours consacré aux robots de picking à Tianjin.

 

La vision future l’automatisation dans amazon : des robots pour choisir les colis sur le tapis roulant


jusqu’ici, les robots que l’on retrouve dans l'entrepôt amazon sont pour la plupart des chariots automatisés remplaçant les transpalettes et sont exclusivement capable d’assurer le transport des articles jusqu’au préparateur de commande. A cet effet, le poste de préparation de commande pourrait se voir être partiellement robotisé.


La vision d’amazon est de construire un robot capable d’identifier visuellement les articles qui passent sur le tapis roulant, de les saisir par la suite à l’aide d’un bras robotisé doté d’une pince pneumatique puis les entreposer sur la table de préparation pour ensuite être traité par les employés.



Le choix de la période de livraison de vos commandes : nouvelle offre de service d’Amazon


Dans l’optique de mettre ensemble ses deux différentes mains d’œuvre Amazon confirme que ces robots ont pour but d’assister les employés pour faire face à l’augmentation des commandes dans un entrepôt amazon. En d’autres termes, Amazon pratique de la délégation de Service Public.

Il est clair que l’être humain ne peut être remplacé par une machine. Tel est d’ailleurs l’avis de Brad Porter, vice-président et ingénieur chez Amazon Robotics qui selon lui, seules les personnes physiques restent capables de gérer certains cas tels que une fuite de détergent. Et ce malgré les améliorations effectuées pour ces robots (85% d’autonomie). Le but étant d’intégrer la technologie pour créer de nouvelles solutions pour les employés.

 

Conclusion

En somme, il ressort de cette étude que l’automatisation des tâches est devenue le leitmotiv d’Amazon ceci même dans le recrutement du personnel. Alors, pour travailler pour amazon, il vous faudra avoir plus que des aptitudes adéquates nécessaires au poste de travail que vous prétendiez car l’heure est désormais à la délégation chez Amazon.

 

 



Ajouter à votre Calendrier : la conférence en ligne, le levier puissant d'une équipe à distance !















Articles récents