Des idées en action pour votre business.

Le TRAVAILLEUR NOMADE à la pointe de l’INNOVATION

Le marché du travail est en perpétuel changement depuis plusieurs dizaines d’années. Entre volonté politique, prises de conscience individuelles et besoins des entreprises, des règles qui semblaient figées évoluent au bénéfice du plus grand nombre. Parmi les nouvelles pratiques, celle qui en elle-même apporte le plus de renouvellement au monde de l’entreprise : le télétravail ou nomadisme. Lorsque l’on parle de travailleurs nomades, on évoque deux types de travailleurs bien distincts : les freelancers (ou indépendants, qui n’ont pas d’employeur attitré) et les salariés nomades (ou télétravailleurs, qui eux sont des employés plus classiques, bénéficiant d’un accord avec leur employeur leur permettant la pratique du télétravail).

Freelancer, pionnier de l’innovation ?

Le télétravail doit beaucoup aux dernières générations arrivées sur le marché du travail. Les freelancers sont, en effet, plutôt jeunes généralement (35 ans de moyenne d’âge) mais surtout 75% d’entre eux sont épanouis dans leur travail d’après une étude Malt-Ouishare de 2017. Sans doute ce taux assez élevé a dû donner des idées à nombres d’employeurs et d’employés. Comment redonner une dynamique à des salariés subissant un quotidien rythmé par le célèbre « métro-boulot-dodo » ?

Le salariat nomade a cet avantage de permettre à tout un chacun de choisir son cadre de travail mais également son cadre de vie. D’après la même étude citée précédemment, 66% des travailleurs indépendants vivent en dehors de l’Île-de-France, en province. Sans pouvoir avancer de chiffres concernant les salariés nomades, on peut estimer que ceux bénéficiant de la majorité de leur temps en télétravail font le choix de s’éloigner de la capitale.

Les freelancers n’ont pas révolutionné uniquement la vie des salariés nomades, ils ont également bousculé une grande partie du management en entreprise. Le management d’équipe à distance n’ayant rien de comparable avec le management en présentiel. Ainsi de meilleurs outils collaboratifs ont vu le jour pour répondre aux besoins croissants des entreprises s’adaptant aux nouveautés du monde du travail. Et ce, notamment en ce qui concerne les moyens de communications, messagerie ou outils de conférence, nécessaire pour permettre à chaque entreprise d’être agile.

Les liens unissant un employé à son entreprise ont également évolué puisque le télétravail nécessite une relation de confiance dans laquelle le salarié peut s’épanouir et se concentrer sur son développement personnel. En effet, le travail nomade permet au salarié une certaine flexibilité des horaires et nécessite une bonne dose d’autonomie. Ainsi, le travailleur n’est plus jugé sur son temps de travail mais bien sur le fruit de son travail.

Les lieux de travail ont également été repensés pour ces travailleurs nomades. Plus de télétravailleurs, cela signifie un besoin moindre d’espace. Cela signifie également des espaces plus ouverts pour permettre des interactions entre salariés.

Ainsi les freelancers ont apporté des innovations structurelles au monde de l’entreprise, cependant cela ne s’arrête pas là, car le travail nomade concerne une ribambelle de métiers auxquels s’attachent une multitude de compétence.

 

Compétence et formation continue, le nouveau monde du travail

Bien que le télétravail concerne principalement les nouveaux métiers du numérique, les métiers du marketing et de la communication sont de plus en plus investis par les travailleurs nomades. Les chefs de projets également se mettent au travail nomade. Ainsi de plus en plus de travailleurs entament cette transition, accompagnés par des entreprises agiles.

L’autre conséquence de cette prise de pouvoir des freelancers, c’est la chasse aux compétences. Les profils de candidats sont extrêmement diversifiés, en âges et en compétences. Pour la plupart, les salariés ont tiré une capacité très importante des freelancers : la résilience. C’est une compétence essentielle pour s’adapter aux changements dans son environnement de travail.

Cette chasse aux compétences s’accompagne également d’une recherche de formation continue. Les travailleurs recherchent de façon permanente à apprendre de nouvelles compétences, de nouveaux métiers afin de pouvoir « se vendre » toujours mieux. Les différents projets auxquels chaque travailleur prend part, permettent également l’acquisition de nouvelles compétences. Ainsi la formation ne consiste pas uniquement en des formations universitaires ou professionnelles, elle comprend également les formations sur le terrain. En effet, lors de l’emploi peu de candidats correspondent totalement au poste, chaque candidat arrive avec des compétences diverses. Cette recherche joue un grand rôle dans le développement personnel, puisque chacun est libre de développer les compétences que bon lui semble.

De cette façon, le travail s’apparente à une quête de sens. Tous les freelancers sont libres de choisir les projets en accord avec leurs convictions.

 

Connectez vous à la Conférence en Ligne : Le levier puissant d'une équipe à distance !

Cliquez ici pour découvrir notre formation sur la délégation 7 Jours Pour Déléguer

Articles récents