Des idées en action pour votre business.

Comment le cloud mene la danse de l'externalisation dans l'entreprise

 Le recours au cloud dans le processus d’externalisation est une pratique à laquelle ont de plus en plus recours plusieurs entreprises de divers secteurs d’activités. Que veut dire cloud ? Comment le cloud fonctionne-t-il ? Quels sont les avantages à utiliser un cloud dans le processus d’externalisation ? Quel type de cloud choisir ? Autant de questions que vous vous posez probablement. N’ayez crainte, nous éclaircissons tous vos points d’ombre dans cet article.

En quoi consiste l'externalisation des activités d'une entreprise ?

L’externalisation encore appelée outsourcing n’est rien d’autre que le transfert d’un certain nombre d’activités d’une structure vers une entreprise (prestataire) externe spécialisée. Ceci permet à l’entreprise initiale de mieux se concentrer sur son cœur de métier.

L’externalisation touche quasiment toutes les activités d’une entreprise : l’informatique, les finances, le marketing, les RH, la production ou encore la communication.

Selon la zone géographique de délocalisation, l’externalisation peut être dite onshore (dans le même pays) ou offshore (dans un pays différent du pays d’origine).

 

Qu’est-ce qu’un cloud et pourquoi en choisir un ?

Un cloud encore appelé nuage électronique est un outil virtuel de stockage sur lequel l’on peut sauvegarder un volume important de données de toute nature.

Opter pour une externalisation des services en utilisant le cloud comporte de nombreux avantages tant au niveau stratégique que technique.

Le premier avantage se fait ressentir au niveau des coûts. Cela se comprend aisément lorsqu’on sait que payer des services à la demande est plutôt vu comme des charges d’exploitation et non des coûts d’investissement. En outre, le fait de ne payer exclusivement que ce qui est consommé permet de tester gratuitement un projet et d’évaluer le niveau de ressources que celui-ci nécessite.

Un autre avantage du cloud réside en le fait qu’il offre une option appelée clés en main. Elle permet de se concentrer exclusivement sur son cœur de métier (principal) sans plus avoir à gérer les données accessoires.

Enfin le dernier avantage et non le moindre réside en le fait que le cloud est un puissant outil de productivité d’une entreprise, étant donné qu’il est accessible depuis n’importe quelle machine ayant les autorisations nécessaires. C’est donc un outil très pratique qui améliore la mobilité des agents et par ricochet leur efficacité.

Les types de Cloud

Selon la taille de l’entreprise, il y a un type de cloud adapté. Une très grande entreprise qui a pour ambition de passer en sous traitance une partie de ses services ou de ses ressources gagnerait à opter pour un cloud privé. Ce dernier sera entièrement dédié à la satisfaction de ses besoins et comportera moins de risques en termes de sécurité.

Par contre, une PME gagnerait à opter pour un cloud public pour un début. Au fur et à mesure de l’évolution des activités, elle sera à même d’évaluer s’il lui convient, et dans le cas contraire, elle connaîtra avec exactitude les investissements supplémentaires à faire pour améliorer davantage son service.

Quels types de services le cloud computing permet d’externaliser ?

Avant toute chose, il convient de mentionner ce fait : le rôle joué par le cloud au sein d’une organisation se résume à apporter de nouvelles offres de services à l’entreprise et à consommer l’informatique de manière beaucoup plus subtile. Le plus souvent, dans une entreprise, les services dont est capable de proposer le cloud sont :

  • Le IaaS : ici, il n’y a que le matériel (hardware : le serveur, le réseau) qui soit hébergé chez le prestataire.
  • Le SaaS : il s’agit du modèle qui fournit à l’entreprise un certain nombre d’applications selon les besoins exprimés.
  • Le PaaS : celui-ci est un modèle complémentaire au précédent. En plus des services basiques, il offre un environnement informatique spécialisé dans lequel les utilisateurs peuvent développer des programmes. Il conjugue donc l’hébergement hardware et software.

 

L’amélioration de l’aspect sécurité du cloud

Ce qui constituait encore l’une des rares faiblesses du cloud a été rapidement comblé par les géants de l’informatique tels que TCS qui a obtenu le plus fort taux de satisfaction des clients, suivi de Google et de AWS.

A titre d’exemple, Google a mis sur pied une offre de service de haute volée pour sécuriser les systèmes d’informations. Il suffisait pour une entreprise de se connecter simplement en utilisant leur service comme s’il s’agissait d’un proxy. Ceci lui permet de bénéficier d’un service de filtrage personnalisable : URLs, trames, malwares, anti-pisching, etc.

L’outsourcing via le nuage introduit également une notion de certification. Certaines structures informatiques à l’instar de Dictao proposent ainsi des services d’authentification, des services d’identification électronique, de coffre-fort numériques, et même des services d’horodatage en ligne.

L’on ne saurait passer ce volet sans parler des offres d’hébergement ultra sécurisée qui s’appuient entre autres sur des infrastructures LAMP (Apache, PHP, Linux ou encore MySQL)

Au final

Pour conclure, l’on peut dire avec assurance que les solutions cloud sont de véritables atouts pour une entreprise, et ceci quelle que soit sa taille ou son secteur d’activité : praticité, souplesse, réduction des coûts et mobilité sont des exemples que l’on peut citer. Une parfaite maîtrise d’un cloud, y compris de l’aspect sécuritaire ne peut que rendre optimal le bien fait qui en découlera.

 

 

 Connectez vous à la Conférence en Ligne : Le levier puissant d'une équipe à distance !

 

 

Connectez vous à la Conférence en Ligne : Le levier puissant d'une équipe à distance !

Articles récents