Des idées en action pour votre business.

Avoir CONFIANCE en son équipe dans la GIG ECONOMY

 

Gig en français se traduit généralement de la façon suivante : un concert. Cette définition a de quoi surprendre quand on sait la popularité nouvelle du terme « gig economy » chez les anglophones. Comment traduire gig economy ? Littéralement, l’économie du concert ferait peu de sens, bien qu’en creusant un peu la chose, cela peut paraître logique. En effet, si l’on se penche sur qu’est-ce que la gig economy, on s’aperçoit que c’est le fait d’engager des travailleurs indépendants, ou du moins extérieurs à l’entreprise, sur une période donnée de temps ou d’objectif. Cette description correspond donc bien à l’idée d’engager un musicien pour mener à bien un ou plusieurs concert dans un temps donné.

Souvent, ce qui caractérise ce type de technique de gestion, c’est le fait que les auto entrepreneurs ou travailleurs indépendants côtoient une équipe établie et embauchée à temps plein. Mais comment faire en sorte de rester productif ?

 

Dans la peau d’un chef d’entreprise

 

En imaginant être un chef d’entreprise (petite ou grande), nous allons explorer la meilleure façon de faire appel à des travailleurs ponctuels. La première question que nous allons nous poser est naturellement celle de recrutement.

 

Cette question est un point clé de la gig economy puisque la qualité du recrutement aura obligatoirement une incidence sur la suite de notre aventure. Pour effectuer le recrutement, il nous faut tout d’abord :

- évaluer notre besoin ; quelle compétence nous manque-t-il pour réussir tel ou tel objectif ?- connaître notre équipe ; combien de personnes ai-je à ma disposition ? Quelles sont leurs qualités ? Quels sont leurs points faibles ?En répondant à toutes ces interrogations, nous saurons quelle personne est la plus à même d’intégrer notre entreprise. Cette personne devra à la fois amener de nouvelles compétences utiles à la tâche qu’elle va intégrer, mais également ne pas empiéter de trop sur les compétences des membres à temps plein de notre équipe.Après le recrutement, viens la phase d’intégration. La cohésion d’équipe est un élément clé dans la recherche de productivité. Mais comment faire cohabiter deux mondes différents ? Nous avons en effet à notre disposition des membres permanents qui se connaissent entre eux, ont leurs habitudes, et des membres temporaires qui n’ont pas la même vision à long-terme pour l’entreprise et intègrent un territoire nouveau.

 

Présenter ces deux mondes comme une seule et grande famille serait un mensonge. Plus encore, cela pourrait effrayer nos employés de longue date. Comment accepter de nouveaux venus, qui plus est lorsque ceci s’en iront de leur côté dès la fin de notre mission ? Ce n’est pas une famille. Comment améliorer le travail d’équipe dans ce cadre ? Et bien plusieurs points nous serons utile pour rendre l’intégration profitable à notre entreprise : - Notre communication ; nous nous devons de définir clairement le rôle de chacun et chacune dans ce projet qui est le nôtre. Que chacun puisse identifier ces interlocuteurs privilégiés est nécessaire à l’efficacité. Nous devons également présenter les travailleurs indépendants qui nous ont rejoints, leurs qualités afin que chacun se rassure sur le fait que ces travailleurs ne viennent pas remplacer notre équipe sur le long-terme. C’est notre rôle de manager de rassurer tout le monde et de guider.

- Leur communication ; la communication en général est un mot clé. Il est nécessaire que toutes les personnes impliquées dans le projet aient l’occasion de communiquer, formellement, ou informellement. Nous devons veiller à ce que cette communication en soit pas hostile ou superficielle. En montrant que nous faisons confiance aux travailleurs nouvellement arrivés, nous entraînons également la confiance de nos équipes.

Tous ces équilibres sont difficiles à trouver naturellement, et un claquement de doigts ne résoudra pas le moindre de nos problèmes. Ainsi, comme nous l’avons vu, si nous voulons réussir, et réussir vite dans un contexte de gig economy, les clés sont une communication claire et de la confiance.

Comment être indépendant ?


Si votre souhait est de devenir auto entrepreneur, ce contexte de gig economy qui se répand peut vous être très favorable. Pour cela il faut dans un premier temps réussir à dégager des compétences claires dans votre profil et savoir les mettre en avant pour être repéré pour celles-ci.

 

L’intégration dans l’entreprise peut ne pas être chose aisée pour vous et c’est pour cela que votre objectif sera également de vous exprimer clairement. Expliquer que vous n’êtes pas là pour remplacer qui que ce soit, mais également vous présenter de façon concise tout en précisant votre rôle.

 

Connectez vous à la Conférence en Ligne : Le levier puissant d'une équipe à distance !

Cliquez ici pour découvrir notre formation sur la délégation 7 Jours Pour Déléguer

Articles récents